Hervé Guibert

Écrivain, journaliste mais aussi photographe, Hervé Guibert était un artiste aux multiples talents.

Né en 1955, Hervé Guibert grandit à Paris et poursuit ses études secondaires à La Rochelle où il intègre une troupe de théâtre « La Comédie de La Rochelle ». En 1973 il échoue aux concours de l’IDHEC et celui du conservatoire. C’est à partir de cette période qu’il commence à écrire pour diverses revues sur le cinéma, la photographie, le théâtre où la mode. En 1977 son activité journalistique le mène jusqu’au service culturel du journal Le Monde, année de publication de son premier roman La Mort propagande.

Auteur de quinze romans, Guibert invente « l’autofiction », écrivant sur sa propre vie au travers du prisme de la fiction. Ce style accompagnera son oeuvre jusqu’à la fin de sa vie, où, atteint de la maladie du sida, il mettra en scène son corps et sa transformation par le biais de la photographie, de l’écriture mais aussi d’un documentaire diffusé à la télévision.

Malgré l’écriture du scénario de L’Homme blessé de Patrice Chéreau – César du meilleur scénario en 1984 – Hervé Guibert a toujours rêvé de plus que cela dans le cinéma, souhaitant toute sa vie durant réaliser un long métrage. Grâce à des tirages argentines d’époque, Le Rêve du cinéma exposé à la Galerie Cinéma dépeint ce rêve inachevé et rend hommage à l’homme et à l’artiste.

OEUVRES DU CATALOGUE:

ARTICLES DE PRESSE: