Bruno Nuytten est un réalisateur et directeur de la photographie plusieurs fois césarisé. Il a mis en images plus d’une trentaine de films qui ont marqué le cinéma des années 70 et 80 : India Song de Marguerite Duras, Les Valseuses de Bertrand Blier, Barocco d’André Téchiné, Zoo Zéro d’Alain Fleischer, Possession d’Andrzej Zulawski, La vie est un roman d’Alain Resnais, La Pirate de Jacques Doillon, Détective de Jean Luc Godard, Tchao Pantin de Claude Berri… En 1987 Bruno Nuytten réalise Camille Claudel avec Isabelle Adjani et Gérard Depardieu ou encore Passionnément avec Charlotte Gainsbourg et Gérard Lanvin en 1999. 

Une vie de cinéma que Bruno Nuytten a définitivement quitté en septembre 2001, après le tournage d’un film pour Arte, Jim la nuit. C’est à Vladivostok dans un cirque délabré aux côtés du dernier dresseur d’ours polaires, en tournant la rencontre avec un de ces colosses féroces et imprévisibles que Bruno Nuytten découvre qu’il n’a plus le désir de filmer mais plus simplement celui de voir, à l’œil nu, s’abandonner sans le filtre de la fiction à ce que chaque instant du réel nous propose. Cette rupture brutale avec la caméra d’abord vécue comme une étrangeté absurde et inavouable est devenue pour lui au l du temps déterminante et libératrice, une nouvelle expérience.

En 2016 suite à une proposition d’Alain Fleischer, Bruno Nuytten accompagne des jeunes artistes au Fresnoy et produit dans le même temps une installation vidéo faite de 1000 images, présentée sur 10 écrans numériques.  En 2018, la Galerie Cinema, en collaboration avec Le Fresnoy, présente le premier solo show de l’artiste.